Archive: Making-of.

FLT

Alternative – La genèse (partie 2)

samedi 4 août 2012 dans FLT

(Suite de ce billet)

Pour l’organisation de tous ces blocs composés et enregistrés, j’ai changé de vue dans Live, pour créer une structure de morceau (Dans notre cas Intro / Partie 1 / Bridge / Partie 2 / Outro)

Sur cette image, on voit tout le morceau, avec tous les instruments utilisés (un par ligne). L’axe horizontal correspond au temps (graduation du haut en mesures, du bas en minutes/secondes). On voit immédiatement quel instrument joue à quel moment.

On retrouve les clips préparés dans la première partie du billet, sur les lignes 4 à 7.

Une fois l’ordre et les répétitions des groupes d’accords déterminés, j’ai rajouté deux nouveaux instruments mélodiques :

- La piste 2, jouée par mon Korg Triton, avec le son « Glacier Pad ». Là, on passe dans l’instrument physique : il s’agit de mon clavier maître principal à cette époque, qui m’a notamment servi à enregistrer tout les pistes des autres instruments. Mais là, ce sont ses sons à lui.

Voilà un exemple des lignes mélodiques en question. Les effets sonores de « glissements de sons » sont produits en faisant varier les paramètres du filtre.




Le clip correspondant à l’extrait :

- La piste 16, à nouveau le Korg Wavestation, mais avec le son « Rezzonik Ice ». Ces mélodies-là ne sont utilisées dans le morceau qu’en association avec une des deux premières pistes (celles de première partie de l’article).

On commence à être habitué, l’exemple sonore :




et le clip correspondant

Pour l’intro, le bridge et la sortie, j’ai utilisé comme base une superposition de deux sons :

« Svengali Dusk » sur le Triton




et « Marscape » sur le Wavestation 





En ajoutant le son de tonnerre, produit par l’instrument virtuel (et gratuit ! merci à l’auteur ! ça se trouve par ) SQ8L, également une émulation logicielle d’un synthé physique, ça donne ce qu’on entend dans le morceau final.



Quelques effets sonores, principalement pendant le bridge, sont produit par le synthé virtuel Korg M1 (oui, encore un Korg, et oui, encore une émulation d’un synthé hardware !), et le Wavestation.


Un exemple des effets sonores pendant le bridge :





Pour la batterie, il y avait déjà la boucle intégrée avec la ligne de basse. Je l’ai reproduite avec un son séparé, intégré à Live, afin de l’accentuer à partir du bridge.

J’ai également rajouté quelques roulements et coups de cymbales et de caisse claire supplémentaires.



Enfin, dernière touche : la mini mélodie qui sert à la fois d’intro et de fin. Il s’agit toujours du son de Glockenspiel de Live, mais avec des effets différents : une réverb, et un multi-effet Delay/Flanger/Chorus). Pour entendre ce que ça donne en ajoutant progressivement les effets, c’est là :






Après mixage, le morceau final :

Voilà, c’est tout… N’hésitez pas à commenter !

FLT

Alternative – La genèse (partie 1)

samedi 28 juillet 2012 dans FLT

Aujourd’hui, après cette longue absence, un article d’un genre un peu différent… Je vais essayer de vous décrire le processus créatif qui a abouti à la naissance d’Alternative, le premier morceau de FLT2, début d’une longue série…

Je vais vous présenter à la fois les instruments utilisés, et la façon dont j’ai construit le morceau (que vous pouvez écouter ici)

Alternative est le premier morceau complet que j’ai composé avec Ableton Live 8, un séquenceur audio permettant notamment l’hébergement d’instruments virtuels.

Comme beaucoup de mes morceaux, l’inspiration de départ est venue d’un son : tout d’abord quelques accords, qui se sont étoffés par la suite.

Le son en question est produit par un synthétiseur virtuel Korg Wavestation, la version logicielle d’une machine réelle. Il s’agit du son « Joystick Jam #2″, enrichi par un effet de chorus.

Le son est très riche en lui-même ; il est composé pour la main gauche d’une ligne de basse automatique et d’une boucle de batterie, et pour la partie droite d’un son de type cloches.

Vous pouvez entendre un exemple de l’utilisation de ce son, tout d’abord sans l’effet de chorus, puis avec :




J’ai enregistré dans Live plusieurs groupe d’accords, entre 4 et 8 mesures. Chaque groupe d’accords est représenté dans Live par un clip (les petits rectangles de couleur), les colonnes représentant les instruments qui jouent les clips.

Ici, on distingue deux instruments « WS R7 10 Joystick Jam #2« , contenant des clips qui représentent respectivement la ligne de basse et les accords de chaque enchainement. Les deux colonnes suivantes seront abordées un peu plus bas dans l’article, ce sont des lignes mélodiques.











Le clip lui-même permet de visualiser et de faire jouer les notes, comme ici par exemple un des enchainements d’accords.

Vous pouvez écouter les clips ici (j’ai ajouté un coup de cymbale au début de chaque groupe pour les séparer dans cet extrait)





J’ai ensuite enregistré pour certains des mini-enchainements d’accords des mélodies, jouées par deux instruments différents :

- Un son de Glockenspiel sur un instrument virtuel intégré à Live , avec un effet d’Ensemble. 

Un petit extrait pour voir ce que ça donne avec et sans effet :

Il s’agit de la colonne « LV Mallets-Glockenspiel » sur la capture d’écran des clips ci-dessus.

Pour écouter ces mélodies sur les accords correspondants, c’est là…

(Uniquement les groupes d’accords pour lesquels j’ai enregistré une mélodie avec le premier son). Vous pouvez essayer de retrouver cette ligne mélodique là dans l’extrait sonore. :o)

- A nouveau le Wavestation, toujours avec le même son : c’est la 4e colonne sur l’image, également nommée « WS R7 10 Joystick Jam #2″.

Même principe, l’extrait sonore de toutes les mélodies avec ce son, et un exemple en image.

Les plus attentifs auront remarqué que parmi ces mélodies, certaines n’ont pas été utilisées dans le morceau final.

Voilà, pour l’anecdote, je me souviens à l’époque être resté bloqué à ce stade pendant un moment, avant d’oser attaquer la phase suivante…

A suivre dans la deuxième partie